3e Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires de l'éducation physique et du sport

Punta Del Este, Uruguay - 30 novembre/3 décembre 1999

 

La Déclaration de Punta del Este et un ensemble de recommandations ont été adoptés lors de MINEPS III - qui a réuni quelque 200 participants, dont 33 ministres ou vice-ministres des Sports.
La déclaration proclame notamment "l'importance de l'éducation physique et du sport en tant que partie intégrante et essentielle du processus d'éducation permanente et du développement humain et social". 

La Conférence a adopté des Recommandations et une Déclaration.

- la déclaration:

Elle met notamment en avant l'importance de l'éducation physique et du sport pour la santé mais aussi sa contribution "à la cohésion sociale et à la compréhension mutuelle, ainsi qu'à l'intégration de diverses minorités ethniques et culturelles". Dans la Déclaration, les ministres constatent avec une profonde préoccupation que "malgré le développement du sport de haut niveau et des programmes de sport pour tous au cours des dernières années, les possibilités de participation des enfants aux activités d'éducation physique ont fortement diminué".

Les ministres soulignent également "les valeurs éthiques du sport" et " prient tous les pays, tant développés qu'en développement, de s'unir pour combattre les comportements contraires à l'éthique, y compris le dopage, dans le sport". Ils appuient aussi la préservation et la mise en valeur des sports traditionnels et autochtones relevant du patrimoine culturel des régions et des nations. Ils prient l'UNESCO d'élaborer, en concertation avec les autres institutions spécialisées du système des Nations Unies et le CIO, un programme global d'assistance financière et technique en faveur des pays en développement.

- Les Recommandations:

Les ministres demandent notamment que l'éducation physique et le sport soient pris en compte "en tant qu'investissement social" dans le cadre des nouveaux prêts que les organismes financiers internationaux accorderont en faveur de la santé et de l'éducation. Une autre recommandation appelle les organisations intergouvernementales et non gouvernementales, les secteurs public et privé et les institutions financières internationales à se mobiliser pour coopérer à "la promotion et au développement de l'éducation physique en tant que partie intégrante de l'éducation permanente". En matière de coopération internationale, l'accent est notamment mis sur le comportement éthique dans le sport, et tout particulièrement sur la lutte contre le dopage: développement de l'éducation et de la formation sur ce problème, élaboration et mise en œuvre de politiques nationales de lutte contre le dopage, adhésion des Etats à la Convention de Strasbourg contre le dopage et soutien à l'Agence mondiale de lutte contre le dopage (WADA) nouvellement créée.

Recommandations de l'UNESCO suite à la réunion de Punta Del Este (Uruguay - Décembre 1999)

            "Promotion et préservation des jeux traditionnels dans chaque pays :

Rappelant les principes énoncés dans la Charte internationale de l'éducation Physique et du sport, ainsi que les dispositions des Statuts du CIGEPS,

Notant que le festival mondial des sports traditionnels, qui doit se tenir sous les auspices des "Trim and Fitness International Sport for All Association" (TAFISA) en Juin 2000 et sous le patronage de l'UNESCO, en liaison avec l'Exposition mondiale "Expo 2000" de Hanovre, va appeler l'attention du monde sur les sports traditionnels et les activités physiques autochtones, contribuant ainsi grandement à leur préservation.

  1. Prie les états membres d'organiser et d'appuyer des festivals des sports et jeux traditionnels au niveau national et régional, de faciliter la participation au Festival mondial des sports traditionnels.

  2. Prie  le CIGEPS, avec le concours des organismes et réseaux régionaux et nationaux compétents, et avec l'appui des ONG, associations et institutions intéressées, d'établir une liste mondiale des jeux et sports traditionnels, et invite le Directeur de l'UNESCO, avec la collaboration des organismes et réseaux régionaux et nationaux, existants et à venir, ainsi que des spécialistes en la matière, à élaborer une politique des jeux et sports traditionnels au niveau mondial, donnant lieu ultérieurement à l'élaboration d'une charte internationale des jeux et sports traditionnels, suivie d'un plan d'action à moyen et à long terme.


- Clôture de MINEPS III:

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a mis en relief "le consensus qui s'est manifesté au cours de la Conférence sur des points aussi essentiels que la volonté de promouvoir le sport pour tous et l'extension de sa pratique à tous les groupes de la population, de développer le sport en milieu scolaire et universitaire, de préserver les valeurs éthiques et morales du sport, de renforcer la coopération entre les pouvoirs publics et les organisations volontaires, de réduire les inégalités entre nations en matière de sport". Revenant sur les travaux, Koïchiro Matsuura a insisté sur le fait que pour les participants "l'éducation physique et le sport constituent un élément essentiel de l'éducation tout au longde la vie et que tout système d'éducation doit réserver à l'éducation physique la place et l'importance nécessaires pour établir l'équilibre et renforcer les liens entre les activités physiques et les autres éléments de l'éducation".
Le Directeur général a aussi évoqué le rôle de catalyseur qui doit être celui de l'UNESCO dans ce domaine et a exprimé son accord avec le souhait exprimé par les participants de voir le Comité intergouvernemental pour l'éducation physique et le sport (CIGEPS) jouer un rôle plus actif. Il s'est également prononcé pour le développement de la coopération internationale en vue de réduire les écarts et les inégalités entre les pays dans le domaine de l'éducation physique et du sport. Evoquent en conclusion les dangers qui menacent le sport – commercialisation et publicité abusives, dopage, violence, chauvinisme –, Koïchiro Matsuura a réaffirmé: "Au-delà des excès, le sport est et reste, pour la plupart des hommes, une irremplaçable source de perfectionnement de soi en même temps qu'une magnifique école de convivialité, une forme civilisée de confrontation individuelle et collective".